button

Bien choisir le lait infantile pour son bébé

Comment choisir le meilleur lait pour bébé ? Cette question est fréquente chez tout parent, avant ou tout de suite après la naissance de bébé ! Si vous ne souhaitez ou ne pouvez pas donner du lait maternel, soyez rassurés : les formules infantiles sont conçues pour répondre aux besoins spécifiques des tout-petits !

 

Qu’est-qu’un lait infantile ?

Les besoins nutritionnels des nourrissons sont très spécifiques et le lait de vache n’est pas adapté pour y répondre. En effet, il est notamment trop riche en protéines et en sel et trop pauvre en certains nutriments essentiels contenus dans le lait maternel.

Les laits infantiles sont des formules élaborées par des professionnels spécialisés pour répondre au mieux aux besoins des nourrissons.

 

Comment sont fabriqués les laits infantiles ?

L’âge, un critère essentiel pour choisir le lait

Les besoins nutritionnels des nourrissons évoluent au fil des mois. On distingue trois types de laits infantiles qui répondent aux besoins nutritionnels spécifiques durant les premières années de vie :

  • un lait pour nourrissons, également appelé « lait 1er âge » pour les bébés de 0 à 6 mois, jusqu’à l’introduction d’une alimentation complémentaire appropriée ;
  • un lait de suite ou « lait 2ème âge » à partir du 6ème mois et jusqu’aux 12 mois ;
  • un lait de croissance ou lait 3ème âge, du premier anniversaire jusqu’ aux 3 ans.

 

Les besoins spécifiques de bébé

En termes d’alimentation, chacun est unique, et cela est aussi vrai pour les nourrissons. Il existe des laits spécifiques pour certains désagréments ponctuels ou réguliers :

  • les formules anti-régurgitations pour réduire les reflux. L’emploi d’amidon ou de caroube dans ces formules permet d’épaissir le bol alimentaire dans l’estomac du nourrisson ou directement dans le biberon ;
  • les formules hypoallergéniques permettent de prévenir les risques d’allergies. Destinées aux enfants diagnostiqués “à risque de développer des allergies”, elles contiennent des protéines pré-digérées. Attention, ces laits ne sont pas destinés aux nourrissons ayant une allergie avérée ! En cas de doute, consultez un professionnel de santé ;
  • les préparations APLV (Allergie aux Protéines de Lait de Vache) à base d’hydrolysats poussés de protéines de lait de vache ou de riz sont destinées aux enfants présentant une allergie avérée aux protéines de lait de vache ;
  • les formules à teneur réduite en lactose ou sans lactose sont indiquées en cas de diarrhées ou d’intolérance au lactose.

La plupart de ces préparations sont des denrées alimentaires destinées à des fins médicales spéciales, et doivent être utilisées sous contrôle médical.

N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de santé (pédiatre, médecin, nutritionniste, pharmacien).

Comment être sûr que le lait répond aux besoins nutritionnels de son bébé ?

Le lait maternel est l’aliment le plus adapté aux besoins nutritionnels des nourrissons. Si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas allaiter, les formules infantiles permettent de couvrir les besoins nutritionnels de votre bébé tout en garantissant sa sécurité. La composition des formules infantiles répond à une réglementation stricte fixée par un Règlement européen. Ainsi, au-delà des spécificités de chaque marque, tous les laits infantiles sont spécialement formulés pour couvrir les besoins nutritionnels du bébé.

Pour savoir si un lait infantile convient à son bébé, le meilleur indicateur reste sa bonne croissance ! Le suivi régulier de son poids et de sa taille avec un professionnel de santé est donc essentiel.

LE SAVIEZ-VOUS ?  Le cadre réglementaire régissant la composition et la qualité des formules infantiles a évolué en 2020, conformément aux dernières recommandations scientifiques. L’ajout de DHA (acide docosahéxaénoïque) est désormais obligatoire dans tous les laits infantiles.

 

Quelle(s) différence(s) existe(nt) entre le lait infantile bio et le lait infantile conventionnel ?

En termes de composition, les laits infantiles, qu’ils soient bio ou conventionnels, répondent à la même règlementation et donc aux besoins de bébé.

Les principales différences concernent les conditions d’élevage et le mode de culture plus stricts pour les laits bio. Les laits infantiles bio répondent ainsi à une double réglementation : celle des laits infantiles et celle des produits biologiques.

Choisir des produits Bio, c’est permettre de contribuer à :  

  • une agriculture raisonnée (utilisation d’engrais naturels, rotation des cultures…) ;
  • au respect des animaux (vaches élevées préférentiellement en plein air et nourries avec de l’herbe et des fourrages BIO, conformément à la réglementation AB) ;
  • au respect de la biodiversité et du maintien des sols ;
  • l’amélioration de la qualité de l’eau.

Peut-on changer de lait ?

Même s’il est recommandé d’éviter de changer trop fréquemment de lait, il est parfois nécessaire d’en choisir un nouveau. Demandez conseil à un médecin avant de changer de lait ou d’opter pour un lait spécifique.

Quelques conseils de base :

  • un nouveau lait doit se tester sur une durée minimum de 2 à 3 semaines. Cette période permet ainsi au système digestif du bébé de s’habituer.
  • introduire progressivement la nouvelle recette (nouvelle formule ou nouvelle gamme). Commencer ainsi par remplacer 1 biberon de la nouvelle marque (ou gamme) le premier jour, puis 2 le deuxième, puis 3 le troisième, etc.

Pourquoi donner du lait de croissance plutôt que du lait de vache ?

Entre 1 et 3 ans, l’enfant a encore des besoins nutritionnels spécifiques liés à sa croissance et à son développement rapide. De par sa composition, le lait de vache n’est pas encore totalement adapté à ces besoins particuliers : il contient encore trop de protéines et de sel et il n’est pas assez riche en certains nutriments indispensables à son développement. Ainsi, le lait de croissance – ou lait 3ème âge – permet de compléter et garantir les apports en fer et en zinc, mais également, en acides gras essentiels (Oméga 3) ou encore en vitamine D dans l’alimentation diversifiée de l’enfant. C’est pourquoi, les pédiatres conseillent d’en consommer 500mL jusqu’à l’âge de 3 ans. La consommation d’un lait de croissance permet de couvrir les besoins nutritionnels journaliers de l’enfant.

Découvrez tous nos conseils sur l’alimentation et la nutrition de bébé sur le webzine Hi Families en cliquant ici.


 

X

Avis important : l’allaitement maternel est la meilleure alimentation de l’enfant. Une bonne alimentation de la mère est importante pour la préparation et la poursuite de l’allaitement au sein. L’allaitement mixte peut gêner l’allaitement au sein et il est difficile de revenir sur le choix de ne pas allaiter. En cas d’utilisation d’une préparation infantile, il est important de respecter les indications de préparation et d’utilisation. Une mauvaise préparation pourrait présenter un risque pour la santé de l’enfant.

En plus du lait, l’eau est la seule boisson indispensable. Apprenez à votre enfant à ne pas grignoter entre les repas. Bouger, jouer est indispensable au développement de votre enfant. www.mangerbouger.fr